Villes, villages et patrimoine

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |

ABBATIALE ROMANE SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL

Biscornunique ! A la fois gracieuse et imposante, l'église St Pierre-St Paul, vestige d'un monastère, est dotée d'un clocher-porche de forme irrégulière - donc biscornu - unique en Limousin Poitou-Charentes. Carré à sa base, il devient circulaire puis octogonal au sommet. Autre particularité : Il est composé de deux types de pierres très différentes, le granit et la pierre volcanique, des matériaux issus de cette région à la géologie contrastée qui sont utilisés ici en une alternance décorative. Enfin, sa toiture est faite de bardeaux de châtaignier. L'arbre emblématique du Limousin est également présent à l'intérieur (voûte) où styles gothique et roman se mêlent étonnement. Autre richesse de ce lieu hors du temps: La chasse reliquaire de St Marien, en bois sculpté et doré.

Abbatiale romane Saint-Pierre et Saint-Paul Le Bourg, 23110 EVAUX LES BAINS Tél. 33 (0)5 55 65 50 90

+ d'infos

 

ABBATIALE ROMANE

Riche en symboles et en énigmes, l'église de Bénévent-l'Abbaye est un détour obligé pour tout amateur d'art roman et de codes ésotériques : modillons à têtes grimaçantes, animaux et figures monstrueuses, rinceaux, griffons, palmettes,... La symbolique des 38 chapiteaux et des 145 modillons sculptés a été... décryptée et ses secrets sont livrés au visiteur. Etape sur la route de Compostelle, l'église de Bénévent est typique de l'art roman limousin. Même pour les non initiés, elle mérite la visite, pour son allure extérieure avec ses deux clochers, pour son intérieur bien sur, et pour son environnement, le bourg coloré de Bénévent.

Abbatiale romane Le bourg, 23210 BENEVENT L'ABBAYE Tél. 33 (0)5 55 62 68 35

+ d'infos

 

ABBATIALE SAINT PIERRE SAINT PAUL

Ouverture estivale : visites guidées les dimanches à 15h30. Concerts (se renseigner) au 05 55 00 42 31. L'abbatiale de Solignac est parmi les plus anciennes et des plus remarquables églises limousines. Elle a connu une histoire très mouvementée. C'est à sa demande que Saint Eloi (né en 588 à Chaptelat, au nord de Limoges), orfèvre à l'atelier de Limoges, puis à Paris, et devenu évêque de Noyon, obtint en 632 du Roi Dagobert la terre de « Solemniac », souhaitant revenir dans son pays natal. Il y fonda un important monastère où de nombreux moines s'adonnaient à la prière et au travail de l'orfèvrerie. Mais le monastère fut pillé et ruiné par les Sarrazins, au VIIIème siècle, puis les normands. Il va peu à peu renaître aux Xème et XIème siècles pour prospérer, passant de la règle de Luxeuil, à l'origine, à la règle bénédictine. Aux XIIème et XIIIème siècles, sous protection royale et riche de ses reliques, la nouvelle abbaye possède et contrôle de nombreuses terres et églises dans la région. Crédits photos : E.Laubat et M.L. et D.Raimbault C'est dans la première moitié du XIIème siècle que fut édifiée la nef de l'église, puis le choeur et le transept, après un incendie en 1178. L'ancien clocher-porche carré a été relevé au XIIIème siècle, mais a été remplacé par un clocher-mur après son effondrement en 1783. Le choeur de l'église a été incendié en 1388 par les bandes anglaises. Elle sera ruinée à nouveau au XVIème siècle lors des guerres de Religion et les révoltes paysannes. L'abbaye se relèvera au XVIIème siècle (au moment de la Contre-Réforme catholique) et l'abbatiale retrouva sa fonction en 1635. La nef possède trois travées voûtées de coupoles reposant sur des pilastres carrés. La croisée du transept est voûtée d'une coupole identique. Son élévation extérieure est très belle, avec de larges contreforts plats et des colonnes jusqu'au toit. Le choeur se compose d'une partie droite et d'une abside à trois absidioles voûtées en cul-de-four.

Abbatiale Saint Pierre Saint Paul, 87110 SOLIGNAC Tél. 33 (0)5 55 00 42 31

+ d'infos

 

ABBATIALE SAINT-PIERRE

L'abbaye bénédictine a été fondée au IXe siècle par Rodolphe de Turenne, Archevêque de Bourges. Il y installa des moines de Solignac. C'est au début du XIIe siècle, que la communauté fut affiliée à l'ordre de Cluny. C'est un édifice aux proportions majestueuses, de style roman Limousin, en grès ocre pâle, construit selon les plans d'une grande église monastique de pèlerinage. Il est dominé par un clocher-donjon. Cette abbatiale est surtout connue pour son remarquable tympan sculpté du début du XIIe siècle représentant le retour du Christ à la fin des temps 'la Parousie' avec, au centre, un Christ en majesté. Ce tympan fut sculpté par des tailleurs d'images toulousains. A l'intérieur, l'église est conçue pour faciliter la circulation des pèlerins. Elle comprend de larges allées et un déambulatoire. La voûte en berceau repose sur des piles cruciformes. Une coupole irrégulière s'élève à la croisée du transept. Elle possède un riche trésor: une Vierge à l'Enfant du XIIe, une châsse en émail champlevé du XIIIe et deux bras reliquaires de la fin du XIIIe, et un reliquaire "lanterne" du Xie d'origine byzantine. La commune de Beaulieu est membre de la Fédération des Sites Clunisiens. Accès libre de 9h à 18h. Visites guidées assurées par l'Office de Tourisme, le lundi à 10h30 et le jeudi à 10h pendant les vacances de printemps et de Toussaint et de début juin à fin septembre. Payant. Durée de la visite : 1h le lundi et 2 h le jeudi (incluse dans la visite de la ville).

Abbatiale Saint-Pierre, 19120 BEAULIEU SUR DORDOGNE Tél. 33 (0)5 55 91 09 94

+ d'infos

 

ABBATIALE SAINTE-VALÉRIE

Chef d'oeuvre de l'art roman, l'abbatiale Sainte-Valérie est riche de multiples trésors. A l'extérieur d'abord, avec sa masse à la fois imposante et harmonieuse, ses deux clochers dont un fortifié, son portail à voussures... Et à l'intérieur bien sûr. Avec des proportions (87,5 m de longueur et plus de 15 m de haut) qui en font un des plus vastes édifices religieux du Limousin. Les stalles et la grille du choeur en bois sculpté, l'arc triomphal, le chevet aux trois absides, des tableaux, des vitraux et, naturellement, le Trésor, avec le buste reliquaire de Ste-Valérie, une martyre qui aurait été décapitée pour avoir préféré une vie contemplative à un mariage arrangé avec un riche romain. L'amour n'est pas seul à faire perdre la tête....

Abbatiale Sainte-Valérie Place Massy, 23170 CHAMBON SUR VOUEIZE Tél. 33 (0)5 55 82 15 89

+ d'infos

 

ABBATIALE

Après être venu se former aux lettres, Arédius ( Saint Yrieix ) fait prospérer dès le VIe s. une importante abbaye autour de laquelle le bourg se constitue. Au XIIe s., l'abbaye de Vigeois connaît un rayonnement particulier et l'église est reconstruite. En 1590, le monastère est pillé et brûlé par les huguenots. Hormis la nef rebâtie de 1866 à 1868, l'église date du XIIe s. Le cloître de l'ancien monastère se trouvait au sud de l'édifice actuel. La porte est logée sous un grand arc sans ornement. Trois voussures forment des retraits successifs jusqu'à l'arc polylobé, d'allure mozarabe. Des chapiteaux historiés forment à l'intérieur un ensemble exceptionnel en limousin. Abbatiale classée Monument Historique. Accès libre, de 9 h à 18 h.

Abbatiale, 19410 VIGEOIS

+ d'infos

 

ABBAYE DE SAINT-AMAND

Vestiges de l'église datant du XIème siècle, aujourd'hui le croisillon nord, la moitié du mur du chevet et deux salles basses voûtées sont encore visibles. Ce lieu est considéré comme le berceau de la ville selon les chroniqueurs. Les terrasses ont été réhabilitées en 2012. Elles sont accessibles toute l'année au public. Possibilité de visite guidée des terrasses de Saint Amand sur réservation auprès de l'office de tourisme tél : 05 55 02 17 93

Abbaye de Saint-Amand 13 rue de Saint-Amand, 87200 SAINT JUNIEN

+ d'infos

 

ABBAYE SAINT-ANDRÉ

C'est en 1085 qu'un certain Archambaud III, vicomte de Comborn, à la suite d'une conduite indigne, fonda le monastère de Meymac. Ce fut d'abord un prieuré qui dépendait de l'abbaye d'Uzerche. Mais à la suite de l'intrigue d'un moine (le prieur Hugues de Besse en 1145) qui, de sa propre autorité, voulut ériger le prieuré en abbaye (couvent souvent de règle bénédictine) et s'en attribuer la direction, il y eut de longues discussions parfois très vives entre le cloître d'Uzerche et celui de Meymac. Le moine finit par céder mais le titre d'abbaye resta acquis (1146). Jusqu'en 1824, l'abbaye est menacée et elle est sauvée par son classement en Monument Historique en 1840 par Prosper Mérimée et des campagnes de travaux à partir de 1846 contribuent à sa rénovation complète. Le monastère fut ensuite vendu par lots. Il abrite aujourd'hui dans son aile Est la Fondation Vazeilles et dans son aile Sud le Centre d'Art Contemporain.

Abbaye Saint-André, 19250 MEYMAC

+ d'infos

 

ANCIEN COLLÈGE JÉSUITE

Devenu Lycée d'Etat Gay Lussac, l'ancien collège des Jésuites comporte une façade monumentale due à l'architecte Brousseau et une vaste chapelle (début XVIIème). Cette architecture souligne le classicisme et la rigueur du style Jésuite. Classé à l'inventaire des Monuments Historiques. Façade visible depuis la rue.

Ancien collège Jésuite rue du Collège, 87000 LIMOGES

+ d'infos

 

ANCIEN FOUR À PORCELAINE DES CASSEAUX

A moins de 500m en amont du pont Saint-Etienne, c'est l'un des derniers témoins des 130 fours de la ville "rouge" et le seul accessible à la visite. Construit en 1904 pour la manufacture Alluaud, le four des Casseaux fonctionna au bois puis au charbon jusqu'en 1950. Le bâtiment est une remarquable adaptation de l'esthétique au fonctionnel. Il est construit en briques cerclées de fer. Il reste le symbole de la maîtrise, incertaine, du feu dans l'art de la porcelaine. Ouvert de 10h30 à 17h30, fermé les dimanches et jours fériés. Visite libre : 4 euros - Visite guidée : 6 euros (durée 1h) à partir de 10 pers. sur rendez-vous. Visite guidée de juin à septembre mercredi, vendredi et samedi à 15h.

Ancien Four à Porcelaine des Casseaux 28 rue Donzelot, 87000 LIMOGES Tél. 33 (0)5 55 33 28 74

+ d'infos

 

ANCIEN PRIEURÉ

Ce bâtiment a été construit au 16ème siècle, puis remanié au 19ème. Ses façades, avec un balcon sur consoles et ses toitures ont été inscrits en 1951.

Ancien Prieuré Place Marcel Lapetitié, 19500 COLLONGES LA ROUGE

+ d'infos

 

ANCIENNE COMMANDERIE DE L'ORDRE DU SAINT-SÉPULCRE

L'église, édifice du 13ème siècle, repris au 15ème et au 19ème, s'ouvre à l'ouest par un portail de type limousin. Il manque des colonnettes qui devraient se placer en correspondance dans les ressauts des jambages. Un clocher carré en charpente couverte d'ardoise surmonte le portail. Une récente restauration intérieure a permis de dégager dans le coeur d'intéressantes peintures murales : deux litres funéraires, dont l'une avec blason du 17ème siècle et deux figures de saints : saint Jean-Baptiste et saint-Martin à cheval, de la même époque, accompagnés de panneaux décoratifs à guirlandes. Le maître-autel en bois doré du 18ème siècle a été restauré. Ouvert le samedi de 10h30 à 12h, du 6 juillet au 31 août. Accès libre. Visites guidées tous les samedis de 11 h à 12 h en juillet et août.

Ancienne commanderie de l'ordre du Saint-Sépulcre, 19370 SOUDAINE LAVINADIERE Tél. 33 (0)5 55 98 15 04

+ d'infos

 

ATELIER-MUSÉE DES CARTONS DE TAPISSERIE

Au coeur historique d'Aubusson, au bord de la Creuse, et accessible par le Pont de la Terrade, l'atelier musée a pour objectifs de protéger, conserver, restaurer, exposer et transmettre le savoir-faire d'un patrimoine peint en voie de disparition : le carton de tapisserie. Au travers d'une collection unique constituée au fil des ans, vous découvrirez cet outil de travail fondamental à la réalisation de la tapisserie, peint par des artistes, servant de modèle au lissier.

Atelier-Musée des Cartons de Tapisserie Pont de la Terrade, 23200 AUBUSSON Tél. 33 (0)6 88 25 35 07

+ d'infos

 

BARRAGE DE MARÈGES

Le barrage de Marèges, géré par la SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi) est le barrage de l'innovation. Haut de près de 90 m, ce barrage a été le premier grand ouvrage hydroélectrique construit sur la Dordogne. Il est le premier barrage double voûte d'Europe et le premier barrage au Monde à être équipé d'un évacuateur de crues en forme de "saut à ski?. Ces innovations sont le fruit du travail d'André Coyne, ingénieur des Ponts et Chaussées et concepteur des grands barrages de la vallée de la Dordogne. D'autres procédés innovants ont été expérimentés sur le barrage de Marèges avant de devenir incontournables dans la conception des grands ouvrages d'art (extensomètres à corde vibrante, tirants ancrés tendus, béton vibré). À l'image du barrage, l'usine hydroélectrique de Marèges, située au pied du barrage est aussi exceptionnelle. Le bâtiment mesure 96 m de haut dont 54 m sont enterrés. En 1985, une autre usine, Saint-Pierre de Marèges a été installée à droite du barrage. Cet ensemble hydroélectrique produit chaque année 325,53 GWh, soit l'équivalent de la consommation de près de 160 000 habitants.

Barrage de Marèges Marèges, 19160 LIGINIAC

+ d'infos

 

BARRAGE DE VASSIVIÈRE

Barrage de type 'Poids Rectilignes'. Hauteur maxi 32,9 mètres, développement en crête 220 mètres, épaisseur à la base 25 mètres, à la crête 3 mètres. Retenue de 1000 hectares et de 106 millions de m3. Les eaux sont acheminées à partir de la prise d'eau de Port Crozat par une galerie d'amenée de 2,6 kilomètres, et par une conduite forcée de 611 mètres jusqu'à la centrale souterraine du Mazet.

Barrage de Vassivière Auchaise, 23460 ROYERE DE VASSIVIERE Tél. 33 (0)5 55 64 75 11

+ d'infos

 

BARRAGE EDF DE BORT LES ORGUES

Le barrage de Bort les Orgues est le 1er de la chaîne d'aménagements de la Dordogne. Au delà de son rôle énergétique, il permet aussi de réguler le débit de la Dordogne à l'aval. La retenue du barrage de Bort les Orgues contient près de 500 millions de m3 d'eau. Elle est la 4ème plus grande retenue de France. Situé au pied du barrage, l'Espace EDF Bort les Orgues est un lieu pédagogique et ludique, mettant en lumière les différents moyens de production d'électricité et en particulier l'énergie hydraulique. Renseignements au 05 55 46 15 33 ouvert toute l'année avec jours et horaires spécifiques selon les saisons. En juillet et août : ouvert du lundi au dimanche jours fériés inclus de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30. Visites pour les groupes possibles toute l'année sur réservation. Espace fermé les 1/05, 25/12, 01/01.

Barrage EDF de Bort les Orgues, 19110 BORT LES ORGUES Tél. 33 (0)5 55 46 15 33

+ d'infos

 

BARRAGE EDF DE L'AIGLE

Débutée en 1935, la construction du barrage de l'Aigne n'a été terminée qu'en 1945. On le surnomme "le barrage de la résistance", car son chantier abritait l'Organisation de résistance de l'armée du Cantal durant la 2ème guerre mondiale. Ces résistants ont retardé volontairement sa construction pour ne pas donner une puissance énergétique supplémentaire à l'occupant. Outre l'histoire de sa construction, le barrage de l'Aigle se distingue également par l'audace de son architecture, faisant de lui un ouvrage unique aux dimensions majestueuses : 290 m de long et 90 m de haut. La construction d'un cinquième groupe de production en 1982 en fait aujourd'hui l'aménagement EDF le plus puissant du bassin de la Dordogne avec une puissance installée de 360 MW. Venez découvrir le monde de l'hydroélectricité. Un guide vous fera découvrir le fonctionnement de l'hydroélectricité en vous permettant d'entrer au coeur de la centrale EDF de l'Aigle. Visites gratuites tous les mardis accompagnée d'un guide et uniquement sur réservation. Du 15 juin au 15 septembre, le barrage se visite aussi le mercredi. Conditions de visites : enfants à partir de 8 ans, photographies et sacs à dos sont interdits sur le site, animaux non acceptés, il est fortement recommandé de porter des chaussures plates et fermées, pièce d'identité obligatoire. Renseignements et réservations par mail à visitebarragesdordogne@edf.fr ou par téléphone au 05 53 73 54 24.

Barrage EDF de l'Aigle l'Aigle, 19550 SOURSAC Tél. 33 (0)5 53 73 54 24

+ d'infos

 

BARRAGE EDF DU CHASTANG

Le barrage du Chastang a été édifié entre les années 1947 et 1951. 350 000 m3 de béton ont été nécessaires pour sa construction. Mise en service en octobre 1951, la centrale du Chastang a une puissance installée de 290 MW. Venez découvrir le monde de l'hydroélectricité. Un guide vous fera découvrir le fonctionnement de l'hydroélectricité en vous permettant d'entrer au coeur de la centrale EDF du Chastang. Visites gratuites tous les vendredis, accompagnées d'un guide et uniquement sur réservation. Conditions de visite : enfants à partir de 8 ans, photographies et sacs à dos interdits sur le site, animaux non acceptés, il est fortement recommandé de porter des chaussures plates et fermées, pièce d'identité obligatoire. Renseignements et inscriptions : par mail visitebarragesdordogne@edf.fr ou par téléphone 05 53 73 54 24

Barrage EDF du Chastang, 19220 SERVIERES LE CHATEAU Tél. 33 (0)5 53 73 54 24

+ d'infos

 

BARRAGE

Construit sur le Dorat, architecture à voûtes multiples. Hauteur maxi 16,5 mètres, développement en crête 130 mètres. Canal d'amenée de 230 mètres, et conduite forcée de 145 mètres.Retenue du barrage 45 hectares, mise en service en 1953.

Barrage, 23340 FAUX LA MONTAGNE Tél. 33 (0)5 55 67 92 15

+ d'infos

 

BÂTIMENTS MONASTIQUES DE L'ABBAYE CISTERCIENNE D'AUBAZINE

Abbaye cistercienne du XIIème siècle classée monument historique. Découvrez son histoire et celle de son fondateur Etienne d'Obazine. Visites guidées du cloître et sa fontaine monolithique, terrasse avec la vue sur le vivier où arrive le canal des moines, du scriptorium etet de la salle capitulaire avec leurs voûtes harmonieuses, de l'ancienne cuisine avec son imposante cheminée, du couloir du 1er étage ancien dortoir des moines. Visites : Février, Mars, Novembre et Décembre (sauf vacances Noêl) : 15h30 le samedi et dimanche. Avril : 15h30 tous les jours (vac. scol. 11h et 15h30 sauf dimanche et lundi matin) Du 1er mai au 30 juin et du 16 septembre au 31 octobre : 11 h et 15h30 tous les jours (sauf dimanche et lundi matin) Du 1er juillet au 15 septembre : 11h; 15h, 16 h tous les jours (sauf dimanche et lundi matin). Les jours fériés sont comme un dimanche, se renseigner pour certains jours de fête comme Pâques etc... Pour les groupes à partir de 10 pers : possibilité de prendre rendez-vous en semaine et pour un horaire selon la saison. Tarifs pour individuels 6 euros/pers / groupes à partir de 10 euros/pers : 5 euros/pers / 0 à 7 ans : gratuit / 8 à 12 ans : 2 euros / 13 à 17 ans : 4 euros ... Visites sur demande pour les groupes toute l'année avec possibilité en anglais.

Bâtiments monastiques de l'Abbaye Cistercienne d'Aubazine Abbaye Saint-Etienne Le Bourg, 19190 AUBAZINE Tél. 33 (0)5 55 87 39 52

+ d'infos

 

CAMP FORTIFIÉ DE CHÉGURAT

Tout près du village de Chégurat, sur un promontoire dominant la Semme, se trouve un camp fortifié qui serait d'origine Gallo romaine. Il est délimité au nord par un fossé de 20 mètres de large pour 60 mètres de long. Les autres côtés le sont par des escarpements naturels complétés de murailles de pierres. Très peu de traces d'habitat y ont été retrouvées ce qui rend impossible sa datation exacte ; en effet, certains archéologues pensent qu'il daterait du Ier siècle avant Jésus Christ et d'autres diraient plutôt que c'est « ouvrage purement médiéval ». Il appartient donc à chaque visiteur de se faire sa propre hypothèse et de laisser libre court à son imagination...Pour passionnés d'archéologie ! Emprunter le sentier de randonnée de Chênepierre. Fiches itinéraires disponibles à l'Office de Tourisme Gartempe-Saint Pardoux.

Camp fortifié de Chégurat Chégurat, 87290 CHATEAUPONSAC

+ d'infos

 

CANAL DES MOINES

Ouvrage d'art exceptionnel du XIIème siècle d'1.5 km, tantôt creusé dans la roche, tantôt construit en encorbellement par les moines cisterciens de l'abbaye, le canal des moines court à flanc de rocher depuis sa prise d'eau sur le ruisseau du Coyroux. Il desservait viviers et moulins et apportait l'eau courante au monastère. Réouvert au printemps 2010 après une exceptionnelle campagne de restauration. Accès libre toute l'année. Balade commentée le long du canal pour individuels en juillet-août. Renseignements Office de Tourisme. Durée de la visite : 1h30. Tarif : 5 euros / pers - 3 euros pour les 10/18 ans - Gratuit pour les moins de 10 ans. Attention : le site est interdit aux chiens, vélos, motos et poussettes. L'escalade est également interdite. Toute l'année pour groupes sur réservation auprès de l'Office de Tourisme. Payant.

Canal des Moines, 19190 AUBAZINE

+ d'infos

 

CASTRUM

Date de l'époque médiévale. A été bâti sur une butte et était constitué d'une motte, d'une ligne de défense et de deux basses-cours. Pour la petite anecdote, en 1210, le seigneur Hélie de Razès a été écrasé par une tour qui s'écroulait. Photo : de la place André Dufraisse, vue sur l'emplacement de l'ancien château dont il ne reste rien aujourd'hui.

Castrum, 87640 RAZES Tél. 33 (0)5 55 38 91 00

+ d'infos

 

CATHÉDRALE NOTRE-DAME

Construite au 12ème à l'emplacement d'un premier monastère, puis devenue cathédrale en 1317, il aura fallu près de 2 siècles de travaux pour achever la construction de cet édifice. C'est ainsi que le plan roman prévu à l'origine va évaluer au fil des siècles et laisser place au style gothique léger, aérien et élancé comme en témoigne les 73 mètres de haut du clocher de la Cathédrale, ce qui en fait aujourd'hui, le plus haut clocher du Limousin. La cathédrale Notre Dame renferme des oeuvres spectaculaires parmi lesquelles les Grands Orgues réalisées en 1839 et classées aux Monuments Historiques ou encore son immense vitrail, véritable mémorial tulliste, qui vous racontera l'histoire de la cité et son mobilier liturgique contemporain. Visite libre de la cathédrale de 8 à 19 h. Possibilité de visites guidées sur réservation pour groupes à partir de 10 personnes incluant la cathédrale Notre Dame, le cloître et le quartier de l'Enclos. Groupe de moins de 20 personnes : forfait 70 euros. Groupe à partir de 20 personnes : 3.50 euros par personne. Supplément dimanches et jours fériés : forfait 35 euros.

Cathédrale Notre-Dame, 19000 TULLE Tél. 33 (0)5 55 26 59 61

+ d'infos

 

CATHÉDRALE SAINT-ETIENNE

Entrepris en 1273, cet édifice gothique est achevé à la fin du XIXème siècle, soit six siècles de construction. Le portail Saint-Jean de style gothique flamboyant est particulièrement magnifié sous l'éclairage nocturne. A l 'intérieur se trouve un jubé très richement orné dans le style Renaissance. L'édifice reste l'un des rares grands monuments gothiques du sud de la Loire. A l'issue d'une campagne de fouilles à l'été 2005, un baptistère exceptionnel, un des plus grands de France, a été découvert au pied de la cathédrale. Cet édifice prestigieux est en attente d'une inscription aux Monuments Historiques, dans le but d'une future mise en valeur du site. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h (17h l'hiver) et le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Office le dimanche à 11h. Visite libre. Visites guidées dans le cadre des circuits de visite de la ville organisées par l'Office du Tourisme en 2013 : les dimanches 14 et 28 juillet et le dimanche 11 août à 15h30.Tarifs : 5 euros - 3 euros. Inscription obligatoire au 05 55 34 46 87.

Cathédrale Saint-Etienne Place de la Cathédrale, 87000 LIMOGES Tél. 33 (0)5 55 34 46 87

+ d'infos

 

CENTRE DE LA MÉMOIRE D'ORADOUR

Le centre de la Mémoire d'Oradour présente une exposition historique et documentaire sur le massacre des habitants le 10 juin 1944 par une unité de la division SS Das Reich dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale. Il a pour but de témoigner, d'informer et de faire réfléchir. Il est un plaidoyer pour la paix entre les peuples. Les évènements du 10 Juin 1944 : la population du bourg limousin d'Oradour-sur-Glane est massacrée par une troupe d'environ 200 waffen SS. Conservé en l'état, ce site témoigne dès la libération des atrocités nazies et de la nécessité du souvenir, en hommage aux 642 victimes d'un crime abject. Ouvert 7 jours sur 7 de 9 heures à 18 heures (17 heures en hiver, 19 heures en été). Dernier accès une heure avant la fermeture des portes. Fermeture annuelle du 16 décembre au 31 janvier inclus. Accès libre et gratuit au village martyr par le Centre de la Mémoire. Visites guidées pour les groupes de 20 personnes minimum.

Centre de la Mémoire d'Oradour BP 12, 87520 ORADOUR SUR GLANE Tél. 33 (0)5 55 43 04 30

+ d'infos

 

CHAPELLE BLANCHE

La chapelle blanche doit son nom à la confrérie des pénitents blancs qui la firent construire en 1624. Placée sous le vocable de Notre Dame de l'Espérance, l'édifice aujourd'hui en grande partie détruit a été aménagé en jardin. Un cheminement en pierres permet de découvrir des arbustes de différentes essences ainsi que des fleurs blanches.

Chapelle blanche Rue Grancher, 23500 FELLETIN

+ d'infos

 

CHAPELLE BLEUE

Cette chapelle, bâtie au XVéme siècle, était la chapelle de l'Hôpital Dieu. C'est en 1617, qu'elle deviendra le siége de la confrérie des pénitents bleus, d'où son nom. Restaurée aprés la Révolution, elle a un chevet droit et deux travées voutées d'ogives retombant sur des consoles dont deux sont sculptées de petits personnages qui tiennent des écussons figurants les armes anciennes de Felletin. La fenêtre du mur sud à réseau flamboyant est assez remarquable.

Chapelle bleue route de crocq, 23500 FELLETIN Tél. 33 (0)5 55 66 54 60

+ d'infos

 

CHAPELLE BYZANTINE

La chapelle byzantine d'un monastère du rite Grec-melkite catholique s'est constitué dans les bâtiments d'une ancienne ferme. Le monastère a été fondé en 1965. En 1989, à la demande des moniales de la résurrection qui avaient fondé ce monastère, l'iconographe orthodoxe chilien Juan Echenique, peignit entièrement à la fresque, dans le meilleur tradition byzantine.

Chapelle byzantine, 19190 AUBAZINE Tél. 33 (0)5 55 25 75 67

+ d'infos

 

CHAPELLE D'ARLIQUET

Eglise néogothique construite au XIXe siècle en brique qui renferme une Vierge de Pitié et une statue de Sainte Claire du XVIe siècle. Dans la nef, se trouvent quatre grandes châsses conservant des reliques de martyrs ramenés de Rome en 1870. Des vitraux contemporains historiés ont remplacé les verrières du XIXe siècle. Chemin de croix et parc séparés du parvis par la rivière l'Aurence. Ouverture tous les jours de 8h à 12h et de 14h à 19h (à la tombée de la nuit en hiver). Visites interdites durant les offices religieux.

Chapelle d'Arliquet Arliquet, 87700 AIXE SUR VIENNE Tél. 33 (0)5 55 70 19 71

+ d'infos

 

CHAPELLE DE GRANDMONT

Située sur la place du village et dédiée à Saint Jean-Baptiste (patron des ermites), cette petite chapelle construite avec les pierres de l'Abbaye de Grandmont fut inaugurée en 1825 par le dernier grandmontain survivant Dom Vergniaud. Le village de Grandmont porte l'empreinte de la prestigieuse histoire de l'Ordre monastique du même nom, le plus ancien après Cluny. La chapelle renferme une collection de reproductions d'émaux anciens, ainsi que le plan des abbayes successives. Site accessible à l'année.

Chapelle de Grandmont Grandmont, 87240 SAINT SYLVESTRE

+ d'infos

 

CHAPELLE DE LA PLAIN

A 2 kms du bourg, chapelle sainte-Marie Madeleine. Epoque de construction XIIè, XIIè et XIVè s., classée Monument Historique en 1992, décors du début du XIVè s. , elle appartenait à l'ancienne préceptorie de la Plaigne, dépendant de la Maison Dieu de Montmorillon. Contact Office de Tourisme Le Dorat : 05 55 60 76 81 et Mairie Tersannes : 05 55 68 20 79

Chapelle de la Plain, 87320 TERSANNES

+ d'infos

 

CHAPELLE DE MONTJUANT

De l'ancien château déjà ruiné au début du XIXème, il ne subsiste que cette chapelle domaniale du XVème. Elle est en granit, composée d'un simple vaisseau divisé en deux travées à croisées d'ogives. La porte en accolade est décorée de lions en calcaire, très mutilés, tenant un écu orné d'une feuille. On distingue, accolés à l'angle sud-est, les restes d'un escalier, et dans le mur nord, le manteau et le conduit d'une cheminée engagée que l'on suppose avoir appartenu à la cuisine du château.

Chapelle de Montjuant, 23160 AZERABLES

+ d'infos

 

CHAPELLE DE MOUNISMES

Ancienne église paroissiale reconstruite au XIXè s. avec porte du XVIè s., une Vierge à l'Enfant du XVIIè siècle. Chapelle privée, pour la visite, se renseigner à la Mairie de Saint-Ouen-sur-Gartempe au 05.55.68.10.12 Contact Office de Tourisme Le Dorat : 05 55 60 76 81 et Mairie Saint-Ouen-sur-Gartempe : 05 55 68 10 12

Chapelle de Mounismes Mounismes, 87300 SAINT OUEN SUR GARTEMPE

+ d'infos

 

CHAPELLE DE SAINT PSALMET ET PUY DE LA GARDE

A la sortie de la ville d'Ambazac, passant le plan d'eau de Jonas en direction de Vieux vous emprunterez un chemin carrossable qui vous mènera au milieu des bois... ...Cette chapelle fut construite sur les ruines d'un ermitage, celui de Saint Psalmet (né entre 540 et 544), son souhait de vivre isolé l'avait conduit dans les bois d'ambazac (560/ 564) où il resta le temps de construire son ermitage et sa grange (pour accueillir ses deux boeufs - selon la légende-). Il lui fut attribué nombre de guérisons qui le rendirent trop populaire et qui l'obligèrent à s'enfoncer de plus en plus dans le Limousin. Il se dit ensuite qu'il fut assassiné avant l'âge de 55 ans. Les restes de St Psalmet sont conservés dans une Châsse en émail du XIIè siècle ... Ensuite fut édifiée la Chapelle en 1676 et 1689 par le curé Psalmet Texandier, dédiée à son Saint patron Psalmet. Le Curé du village, en ces temps de misère, sécheresse, qui détruisaient les récoltes et éprouvaient la population, avait eu le courage de construire une chapelle dans cet endroit isolé : ancien ermitage où tant de miracles et guérisons avaient eu lieu en souvenir de son saint patron. Cette chapelle n'exista pas plus de cent ans... Puis en 1952 fut érigé un oratoire sur les ruines de cette même Chapelle grâce à la volonté et l'énergie du Chanoine Landon aidé par l'entreprise Laborderie. Aujourd'hui, il se raconte que tous les ans, le 25 décembre à minuit, la cloche sonne...depuis le trou dans lequel elle est enterrée faute d'avoir pû» en être extirpée ! Accessible à l'année. Au départ d'Ambazac, prendre la direction de La Jonchère Saint Maurice. A 3 km à la sortie d'Ambazac (aprés le plan d'eau de Jonas), prendre la direction de vieux "circuit des belvédères" et continuer toujours tout droit sur environ 3 km. Prendre la route forestière jusqu'à l'intersection. Continuer en face pour l'accés au Puy de la Garde et pour la chapelle Saint Psalmet, revenir sur vos pas et prendre un petit chemin sur la droite dans la foret (chapelle à 200m) sur la butte.

Chapelle de Saint Psalmet et Puy de la Garde Le Bourg, 87240 AMBAZAC

+ d'infos

 

CHAPELLE DES CAPUCINS

Ancienne chapelle d'un couvent construit en 1643 par le 'Frondeur' Frédéric-Maurice de Turenne. La chapelle est ouverte uniquement dans le cadre des expositions qui y sont organisées et sur demande auprès de la Mairie. Tél. : 05 55 85 91 15.

Chapelle des Capucins, 19500 TURENNE Tél. 33 (0)5 55 24 08 80

+ d'infos

 

CHAPELLE DES PÉNITENTS

Cette chapelle fut construite à l'aide de souscriptions. La première pierre a été posée en avril 1646. Ce lieu de culte recevait la Confrérie des Pénitents Blancs fondée en 1637 pour contreblancer l'influence protestante; pendant la Révolution, un club politique l'a utilisée pour y tenir ses réunions. Au début du XXème siècle, la Confrérie s'est éteinte au décès du dernier des Pénitents.

Chapelle des Pénitents Place des Pénitents, 19260 TREIGNAC

+ d'infos

 

CHAPELLE DES PÉNITENTS

Elle a été bâtie au XIIe siècle, près du port-haut où faisaient halte les gabares. Première église paroissiale de Beaulieu, elle fut vendue à la Révolution et sa fonction fut transferée à l'abbatiale. Achetée par un prêtre en 1820, elle devint le siège de la confrérie des pénitents bleus jusqu'en 1870. Elle sert de salle d'expositions et de concerts durant la saison estivale. Le chevet de la chapelle est très pur avec son triplet d'absidioles et ses moulures limousines. A l'intérieur, on trouve un retable en bois polychrome avec tabernacle (XVIIè), une crosse eucharistique en bois doré (XVIIIè), une Vierge de pitié (XVè), une crucifixion peinte (XVIIè). La chapelle est ouverte de mi-juin à mi-septembre en fonction des expositions temporaires. Visite libre pendant les expositions temporaires. Visite guidée incluse dans la visite de la ville assurée par l'Office de Tourisme.

Chapelle des Pénitents, 19120 BEAULIEU SUR DORDOGNE Tél. 33 (0)5 55 91 09 94

+ d'infos

 

CHAPELLE DES PÉNITENTS

Au 12ème siècle l' hôpital est installé à l'extérieur de la ville forte. Les Pénitents Blancs en prirent possession en 1591. Aujourd'hui seule la chapelle est conservée : elle fût largement modifiée mais son portail et sa façade à niche sont médiévaux.

Chapelle des Pénitents Place du Marchadial, 19300 EGLETONS

+ d'infos

 

CHAPELLE DU BOIS DU RAT - CIEUX

Située sur le sentier des mégalithes et protégée au titre des Monuments Historiques, la Chapelle du Bois du Rat est un lieu de dévotion dans lequel les gens se rendaient afin d'obtenir la guérison de leurs proches ou d'eux-mêmes.

Chapelle du Bois du Rat - Cieux, 87520 CIEUX Tél. 33 (0)5 55 68 12 79

+ d'infos

 

CHAPELLE DU MAS SAINT JEAN - SAINT SULPICE LE DUNOIS

Dédié à Saint Jean, elle est rectangulaire, sans ornement. Jeanne d'Arc y aurait prié vers 1430. On y allait en dévotion pour la protection des moutons. Elle est dominée par un tilleul remarquable.

Chapelle du Mas Saint Jean - Saint Sulpice le Dunois, 23800 SAINT SULPICE LE DUNOIS Tél. 33 (0)5 55 89 24 61

+ d'infos

 

CHAPELLE DU RAT

Chapelle du XVII ème siècle, avec ses rochers aux formes étranges (« La Grenouille », « La Pierre Branlante ») ou énigmatiques (ou suppose que certaines étaient utilisés pour des sacrifices à l'époque celte), ses hêtres centenaires et son vaste panorama sur le Plateau. Chaque année une messe est site en plein air en août pour la Saint Roch.

Chapelle du Rat, 19290 PEYRELEVADE Tél. 33 (0)5 55 94 76 61

+ d'infos

 

CHAPELLE DU SAILLANT

A l'intérieur de la chapelle, on trouve des vitraux de Chagall ( 1887-1985 ). Ils évoquent les valeurs premières de l'homme dans la nature. L'artiste a joué sur la lumière par un dialogue entre les fenêtres colorées et les fenêtres en grisaille. Derrière l'autel, le vitrail représente un simple paysage où l'eau, la terre et l'air sont illuminés par le feu de l'Esprit créateur. Un bouquet de fleurs multicolores s'épanouissant comme un feu d'artifice lui fait face dans la rose du portail. Sur les vitraux latéraux sont symboliquement mentionnés la terre et la moisson ( le pain ), la vigne et la vendange ( le vin ), la pâture et l'agneau ( le sacrifice ), la mer et le poisson ( le Christ ).

Chapelle du Saillant Le Saillant, 19130 VOUTEZAC

+ d'infos

 

CHAPELLE ET GROTTE NOTRE-DAME DE CHASTRES

La Chapelle "Notre Dame de Chastres", détruite en 1794, sous la Terreur, fut rebâtie en 1815. C'était alors un simple oratoire dédié à la Vierge. En 1877, un agrandissement lui donna la forme d'aujourd'hui. Elle est le but d'un pèlerinage, l'un des plus anciens de France avec celui de Rocamadour, le 8 septembre, jour de la nativité de la Vierge. La Grotte (en contrebas de la chapelle, chemin de droite ou de gauche) est un lieu de pèlerinage et de prière très ancien. Elle abrite la statue Notre-Dame de Chastres (XVI° siècle, Classée aux Monuments Historiques) qui avait été réalisée d'après une oeuvre plus ancienne. Cette statue a subit bien des dommages au cours de son histoire (guerre de Cent ans, guerres de Religion) et bien des remaniements.

Chapelle et Grotte Notre-Dame de Chastres, 19800 BAR

+ d'infos

 

CHAPELLE GOTHIQUE NOTRE DAME DE LA BORNE

Le petit édifice gothique, blotti dans le village de la Borne est né du serment d'un Seigneur d'Aubusson, peut-être Charles, enlisé dans les marécages et suppliant Marie de le sauver. Ayant été écouté, il tint sa promesse et fit bâtir une chapelle en son honneur. Exceptionnel, un vitrail représentant l'Arbre de Jessé (la généalogie du Christ) et datant de 1522 orne le côté est du bâtiment.

Chapelle gothique Notre Dame de la Borne Le bourg, 23480 SAINT MICHEL DE VEISSE Tél. 33 (0)5 55 62 55 93

+ d'infos

 

CHAPELLE NOTRE DAME DE TOUTE BONTÉ

Autrefois appelée la Chapelle de la Vierge, cette charmante petite chapelle fut édifiée au XIème siècle et était un haut lieu de pèlerinage ; on venait y prier la Vierge pour les enfants malades, les nerveux mais aussi pour une bonne entente dans les ménages. Au fil de l'Histoire, elle fut maintes fois profanée et brûlée en particulier en 1370 pas les troupes du prince Noir et en 1587 pendant les Guerres de Religion. Elle fut restaurée en 1625 et agrandie au XVIIIème siècle (dernière travée et clocher). On y trouve donc trois époques et trois styles architecturaux : Roman, Gothique et Style XVIIIème. Son clocher est particulièrement remarquable car il est couvert de bardeaux (sorte de tuiles en bois) de châtaigner. Renseignements : Office de Tourisme Communautaire Gartempe-Saint Pardoux : 05 55 76 57 57 ou 05 55 76 56 80

Chapelle Notre Dame de Toute Bonté Rue de Lorraine, 87290 CHATEAUPONSAC

+ d'infos

 

CHAPELLE NOTRE DAME DE LA VISITATION

La lanterne des morts qui côtoie le clocher-mur à fronton triangulaire n'est plus un signal pour guider le voyageur dans la nuit. Mais elle surplombe la chapelle qui abrite un tryptique du XVIème siècle en bois retraçant la vie de St Eloi, un élément majeur du patrimoine limousin et auvergnat. A voir également, la Vierge du XIIème en bois polychrome, deux panneaux en bois sculpté du XVIIIème, des stalles du XIVème siècle...

Chapelle Notre Dame de la Visitation Le bourg, 23260 CROCQ Tél. 33 (0)5 55 67 40 32

+ d'infos

 

CHAPELLE NOTRE DAME DE LA PAIX

Construite en 1626 sous les auspices de Philibert de Pompadour, l'argent a été donné par Jean Dumas, Treignacois, avocat auprès du Parlement de Bordeaux. Cette chapelle était destinée au culte des habitants du "Suquet". Elle devient Mairie en 1808. La dernière rénovation date de 1988. "Clocher plus curieux qu'élégant", qualifié ainsi à la fin du XIXème siècle par le chanoine Poulbrière, il est actuellement classé parmi les Clochers tors d'Europe. Actuellement Salle des mariages et salle d'exposition.

Chapelle Notre Dame de la Paix Place de la Mairie, 19260 TREIGNAC

+ d'infos

 

CHAPELLE NOTRE DAME DE LA LIBÉRATION

Elle fut construite en 1945 après la guerre. Son histoire : 04 août 1944, la Wehrmacht investit Ambazac et recherchant juifs et résistants ordonne aux employés municipaux de grouper les hommes sur la place centrale, ainsi que les femmes et les enfants. Dans la foule il y a Roger FOURNO. Elève au Lycée Gay Lussac, Roger a moins de vingt ans et est un des plus jeunes résistants. Il a été libéré un an plus tôt du camp de Nexon où il avait été interné. Tous les hommes âgés de 18 à 60 ans voient leur dernière heure arrivée... Pendant près de deux heures, ils attendent sous la menace de fusils-mitrailleurs. Avec courage l'abbé LANDON, curé de la paroisse, s'offre en otage pour préserver ses paroissiens mais les Allemands le reconduisent vers son église où il ne lui reste plus qu'à prier « Si la population est épargnée par les Allemands, je construirais une chapelle de mes propres mains ». Un officier de la Wehrmacht sort un registre et demande aux personnes énoncées de sortir du groupe. Personne ne bouge et une vérification des identités s'ensuit. Deux hommes sortent des rangs et pensent qu'il s'agit de leur dernière heure, ils sont emmenés au rez-de-chaussée de la mairie pour y être interrogés. C'est alors que surgit une estafette venue porter un pli à l'officier allemand qui se voit appeler en renfort sur la route de Paris où une colonne est aux prises avec les maquisards. L'Abbé LANDON l'a promis. En juin 1954, la chapelle Notre Dame de La Libération est bénie par l'évêque de Limoges Mgr RASTOUIL. Le 10 juin 1944 une unité Waffen SS de la division "Das Reich" encerclait le village d'Oradour Sur Glane. 642 hommes, femmes et enfants furent massacrés par les armes et le feu.

Chapelle Notre Dame de la Libération Domaine de Muret, 87240 AMBAZAC

+ d'infos

 

CHAPELLE NOTRE-DAME DE BÉCHARIE

Bâtit par Rorice évêque de Limoges, c'était la second église paroissiale du temps du monastère. Elle fut reconstruite au XXe siècle. Se visite seulement en juillet et en août.

Chapelle Notre-Dame de Bécharie Place de la Libération, 19140 UZERCHE Tél. 33 (0)5 55 73 15 71

+ d'infos

 

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |

haut de page