Chambon-sur-Voueize (Creuse)

En 857, les moines de l'abbaye Saint Martial de Limoges fondent le monastère de  Chambon. Au Xème siècle, ils y transfèrent les reliques de Sainte Valérie et font construire l'église. L’Abbatiale Sainte-Valérie à Chambon-sur-Voueize est l’un des édifices majeurs de l’art roman en Limousin, avec clocher carré à 2 étages, clocher porche (XIIIe siècle), stalles et grilles du choeur en bois sculpté (XVIIe siècle).

Pour en savoir plus sur Chambon-sur-Voueize

Bourganeuf (Creuse)

Tour Zizim

Bourganeuf doit sa création médiévale aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, ordre religieux et militaire créé en 1104. Depuis le XIIe siècle, jusqu’à la révolution de 1789, les chevaliers ont habité Bourganeuf, qui a ainsi connu une prospérité et une réputation jamais égalées et qui en conserve un riche patrimoine historique.

La tour Zizim a été construite entre 1484 et 1486 pour accueillir en résidence forcée le prince turc Zizim. De forme ronde, elle présente sept étages voûtés. Les murs de la tour sont d’une épaisseur de 2,80 m. Un escalier en colimaçon conduit aux étages jusqu’au sommet de l’édifice coiffé d’une superbe charpente. Un colosse qui mérite le détour !

Détour à prolonger par la visite du musée de l’électrification qui propose de découvrir cette étape de l’industrialisation en France et l’histoire récente de l’électricité. La ville de Bourganeuf a été la troisième ville française à recevoir l’électricité en 1886 et la première où l’on transporta l’électricité sur une grande distance (14 km).

Pour en savoir plus sur Bourganeuf

Uzerche, la perle du Limousin (Corrèze)

Cette ville pittoresque offre de nombreux trésors architecturaux, qu’elle préserve et valorise depuis quelques années avec la création d’une «Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager ».

Du haut de cette ville fortifiée qui surplombe la Vézère et regorge de passages voûtés, de castels, belles demeures et chefs d’œuvre de l’art roman, vous comprendrez  pourquoi Uzerche, surnommée «l’imprenable», fut souvent assiégée mais jamais prise...

Pour en savoir plus sur Uzerche

Treignac (Corrèze)

Concentré d’histoire au pied des Monédières (église des XIe et XVIe siècles, pont du XIIe, chapelle du XVIIe siècle, musée des arts et traditions populaires), Treignac  surplombe la Vézère. Les sportifs apprécieront l’un des plus beaux sites d’Europe pour la pratique du canoë-kayak et de la nage en eaux vives.

Le comptoir du chocolat, étape incontournable pour le plaisir des sens et pour tout savoir sur l’histoire du chocolat et de sa fabrication.

Pour en savoir plus sur Treignac

Solignac (Haute-Vienne)

Bâtie le long de la Briance, autour de l’abbaye fondée en 652 par le bon Saint-Eloi et de l’église romane du XIIe siècle, Solignac fut une halte privilégiée sur le chemin de Saint- Jacques-de-Compostelle.

L’abbatiale romane, la seule en Limousin à posséder une file de coupoles, vous étonnera par sa solidité, l’équilibre de ses proportions, la pureté de son architecture et la sobriété des ornementations.

Ce lieu remarquable accueille régulièrement des concerts de prestige.

Pour en savoir plus sur Solignac

Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne)

Cité médiévale, étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, dominée par sa collégiale romane classée Monument Historique et au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Pour les passionnés de chemin de fer : l’Historail. Pour les passionnés de physique-chimie : le musée Gay-Lussac, enfant du pays.

Saint-Léonard de Noblat est aussi la patrie du champion cycliste Raymond Poulidor...

Pour en savoir plus sur Saint-Léonard-de-Noblat