Découverte du Circuit des Mégalithes (CIEUX - Monts de Blond)

Découverte du Circuit des Mégalithes (CIEUX - Monts de Blond)
Découverte du Circuit des Mégalithes (CIEUX - Monts de Blond)
Découverte du Circuit des Mégalithes (CIEUX - Monts de Blond)
Découverte du Circuit des Mégalithes (CIEUX - Monts de Blond)

1 Menhir du Pic - Javerdat (Inscrit Monument Historique) A 300 mètres, après le carrefour de la route de Cieux, emprunter à droite un chemin de terre carrossable pendant 250 mètres. Le menhir (fléché) se trouve dans un petit bois à l’angle de deux chemins. Ce mégalithe, depuis longtemps couché à terre puis brisé, a été redressé en 1985 par la Circonscription des Antiquités Historiques. Sa hauteur totale est de 5,30 mètres. 2 Pierre à cupules d’Arnac - Cieux (inscrit Monument Historique) Il s’agit d’un menhir de 3,20 mètres de longueur qui présente une centaine de cupules et de signes gravés (croix). Ce monolithe, redressé en 1985, se trouve à droite de l’entrée du village d’Arnac dans un terrain communal. 3 Dolmen de Rouffignac - Javerdat (inscrit Monument Historique) Prendre la route en direction du village de Rouffignac, passer le hameau «des Betoulles» et emprunter à droite, sur 200 mètres, un chemin de terre carrossable qui prend naissance au niveau de la première maison du village. Le dolmen se trouve à une soixantaine de mètres à gauche du chemin, dans un petit bois de châtaigniers. La table mesure 2,50 m X 2,30 m. Elle porte les traces de tentatives de débitages par des carriers dans le but d’en extraire la pierre à bâtir. Fouillé recemment, ce monument a livré des outils en silex et des fragments de céramiques. Il a été restauré en 1985. 4 Menhir de Ceinturat - Cieux (classé Monument Historique) Prendre sur la gauche 800 mètres avant le village de Ceinturat un chemin de terre carrossable.Le menhir (fléché) se trouve à 500 mètres. Il s’agit du plus grand menhir du département. Sa hauteur au dessus du sol est de 5,10 mètres, il est enterré de 2 mètres. 5 Pierre à Sacrifice de Ceinturat - Cieux Un chemin de terre carrossable mène à cette curiosité naturelle qui est indiquée sur la gauche, 200 mètres environ après le village de Ceinturat. Ce bloc de granit porte à son sommet, des creux, dans lesquels la tradition humaine voit l’empreinte d’un corps humain. Il s’agit en fait de bassins résultant de la désagrégation du granit sous l’effet de l’érosion. 6 Pierre Champignon - Cieux Entre la chapelle du Bois du Rat et l’étang de Fromental, un sentier orienté au sud s’enfonce dans la forêt. Sur la gauche à 500 mètres, ces deux blocs erratiques superposés forment au dessus des fougères, un gigantesque cèpe. 7 Abri de la Roche aux Fées - Cieux Un panneau de signalisation situé en bordure de la D204, au sud de l’étang de Fromental, indique un chemin non carrossable menant aux «Rochers des Fées» et au «Pas de la Mule». Des fouilles récentes ont montré que cet abri avait connu une longue occupation préhistorique. Les vestiges recuillis et les structures découvertes attestent son utilisation depuis le Magdalénien final jusqu’à l’Age de Bronze (de 10000 à 1800 avant notre ère), d’abord comme habitat, puis comme nécropole. Au pied de l’abri, le ruisseau du Brudoux cascade au sein d’un spectaculaire éboulis granitique. On y trouve un curieux rocher en forme de tête de carpe. 8 Roche branlante de Boscartus- Cieux Son accès est clairement indiqué (chemin à droite avant d’arriver à Boscartus). Ce bloc de granit dont le poids est estimé à 120 tonnes ne repose que par quelques points de contacts sur une autre roche surélevée. Elle est inclinée du nord au sud et un effort suffit à la faire osciller de l’est vers l’ouest. 9 Dolmen et rochers de Puychaud - Blond Il s’agit d’énormes blocs erratiques qui marquent la limite symbolique entre la langue d’Oc et la langue d’Oil - (une plaque commémore le centenaire de la naissance de Frederic Mistral). En continuant à gravir la colline, on rencontre les vestiges d’un vieux mur de pierres. Le dolmen se trouve à 40 mètres plus loin sur la droite. Des fouilles récentes ont mis à jour un important matériel céramique et lithique néolithique. 10 Dolmen de La Lue - Berneuil (inscrit Monument Historique) Il est situé dans une prairie à droite et non loin de la D83, avant l’intersection de cette dernière avec les routes conduisant à Virat d’une part et à la Borderie, d’autre part. La table, brisée en deux, mesurait à l’origine 5 m X 3,50 m. Restauré en 1985, sa fouille a permis de recueillir des vestiges néolithiques. 11 Dolmen de la Borderie - Berneuil (inscrit Monument Historique) Prendre la route qui mène à la Borderie pendant une centaine de mètres, puis emprunter sur la droite un chemin de terre à l’origine duquel le dolmen est indiqué. Continuer pendant 200 mètres environ ; le monument se trouve sur la droite, en lisière. La table mesure 5 m x 4 m, autrefois affaissée, elle a été remise en place en 1989. Sa fouille a montré que le dolmen avait été utilisé une première fois au néolithique (3000/4000 avant JC), puis réoccupé vers 2000 av. JC, pour enfin servir de dépotoir aux gallo-romains.

Possibilité de visites accompagnées à la découverte des sites sur rendez-vous - Minimum 8 pers / maximum : 30 pers. Tarif : 4€ par personne la demi-journée / 7€ par personne la journée.

Coordonnées de la fiche

87520 CIEUX

Contact

Rue des Doctrinaires
87300 BELLAC
Tél. : 05 55 68 12 79
Email : info@tourisme-haut-limousin.com
Site internet : www.tourisme-haut-limousin.com

Périodes d'ouvertures